mercredi 20 novembre 2019

Colloque d'histoire du livre

L’Imprimerie nationale: 250 ans d'histoire.
Le livre, le savoir et l'État

Colloque
Université autonome de Lisbonne
Auditorium 1
28-29 novembre 2019

La décision royale du 24 décembre 1768 institue une officine typographique qui «se rendrait utile et honorable par la perfection de ses caractères et par l'abondance et la qualité de ses impressions».
Dans les deux cent cinquante ans qui se sont écoulés depuis lors et que l’on commémore aujourd'hui, l’Imprimerie royale («nationale» à compter de 1833) a rempli, à travers son lien indéfectible avec l'État, un rôle incontournable dans la promotion des arts typographiques et dans la définition d'une action publique en matière de culture écrite au Portugal.
Associant caractère d'atelier et vocation culturelle et éducative, l’Imprimerie nationale a été l’école et a fait école dans le domaine de la typographie, de la gravure et des arts graphiques en général. En reprenant et en enseignant les techniques et en planifiant leur évolution, elle a formé des générations d'artisans, voire d'artistes. En tant qu'imprimeur-éditeur officiel, elle était responsable de la diffusion privilégiée de textes et de savoirs multiples, parmi lesquels les œuvres littéraires, classiques ou non, n’ont été que plus récemment redécouvertes.
Destiné à commémorer les 250 ans de l’Imprimerie nationale, ce colloque vise à rendre compte de la richesse et de la complexité de son parcours, à étudier l'évolution de ses missions et de ses réalisations tout au long de son histoire et, prenant prétexte de son caractère central, à esquisser une réflexion sur les principaux défis auxquels le monde éditorial contemporain est confronté.
Dans un spectre nécessairement étendu aux espaces et aux réalités de l'ancien Empire portugais, plusieurs questions se posent. Entre autres: quelles sont les motivations qui sous-tendent la décision d'intervention directe de l'État, à travers son Imprimerie, dans l'activité économique, la vie sociale et la production culturelle? Quel rôle joue une institution officielle de ce type dans le contexte des différents régimes politiques et idéologiques qui se succèdent, et qui déterminent les conditions et les limites de son action?

La réflexion proposée s’articule autour de cinq axes principaux:
1- L’histoire institutionnelle d'une entreprise d'État: le passage de l'Imprimerie royale à l’Imprimerie nationale, les usages et les manipulations politico-idéologiques, la relation indirecte et complémentaire avec le contexte colonial.
2- Le livre et sa matérialité: la contribution de l’Imprimerie nationale à l'évolution des techniques et des métiers, les changements dans la matérialité du «livre» (de l'édition papier à l'édition électronique), la circulation transnationale des savoirs et des techniques.
3- De l'artisanat à l'art: la gravure, son caractère créatif et artistique et son utilisation dans le livre.
4- Enseignement et formation professionnelle: le rôle de l'État et de l’Imprimerie nationale dans le développement de la formation spécialisée dans le domaine des arts graphiques au Portugal.
5. Livre, savoir et lecture: politiques éditoriales, action éducative et scientifique, problématique de la réception et des pratiques de lecture.

Un des premiers titres de la nouvelle Imprimerie royale (1769) (© Imprensa nacional)


Programme du colloque

Jeudi 28 novembre
 9h30 - Cérémonie d'ouverture
10h00-10h45 - Conférence inaugurale. L’imprimerie nationale dans le contexte de la réforme pédagogique du XVIIIe siècle, par Artur Anselmo, professeur émérite à l’Université nouvelle de Lisbonne, ancien président de l'Académie des Sciences de Lisbonne

10h45-11h00 - Pause

11h00-13h00 - Histoire institutionnelle. Nuno Monteiro (ICS), modération
Les imprimeurs aux origines de l'imprimerie royale: Miguel Manescal da Costa et Niccolò Pagliarini, par João Luís Lisboa (Nova, FCSH)
Entre pouvoir et savoir: la production graphique de l’Imprimerie royale (1768-1800), par Fernanda Guedes de Campos (CHAM - Nova, FCSH), et Margarida Ortigão Ramos Paes Leme (INCM / IEM - Nova, FCSH)
L'Imprimerie royale et la crise de l'Ancien Régime: la couronne, les auteurs et les tensions politiques et sociales au Portugal et au Brésil, par Luiz Carlos Villalta (Université fédérale du Minas Gerais)
Industrie, arts et lettres: 250 ans d’Imprimerie nationale, par Maria Inês Queiroz (IHC - Nova, FCSH / INCM) et Margarida Ortigão Ramos Paes Leme (INCM / IEM – Nova, FCSH)

13h00-14h30 - Déjeuner

14h30-16h00 - De l'artisanat à l'art, I. Raquel Henriques da Silva (Nova FCSH), modération
Joaquim Carneiro da Silva. De la classe de l'Imprimerie royale au plan de l'Académie Royale des Beaux-Arts, par Miguel Figueira de Faria (UAL)
Les livres religieux édités par l’Imprimerie royale et leurs gravures: production, circulation et influences en Amérique portugaise, par Camila Guimarães Santiago (Université fédérale du Recôncavo da Bahia)
De l'Europe à Lisbonne: une réflexion sur l'activité du graveur Francesco Bartolozzi au service de l'Imprimerie royale, par Alexandra Gomes Markl (MNAA)

16h00-16h15 - Pause

16h15-17h15 - De l’artisanat à l'art, II. José Luís Cardoso (ICS), modération
L'atelier d'António Rodrigues Galhardo aux origines de l’Imprimerie nationale, par Maria Teresa Payan Martins (CHAM, Nouveau FCSH)
La Flora Fluminense de Frei Veloso et les publications botaniques de la Casa Literária do Arco do Cego: considérations sur l'image imprimée, par Regiane Caire da Silva (Université fédérale du Maranhão, UFMA)

17h15-18h00 – Conférence débat. Aline Hall de Beuvink (UAL), modération
L'édition de service public à l’Imprimerie nationale. Quel avenir pour l’Imprimerie nationale?, par Duarte Azinheira (INCM)

18h00-19h00 - Présentation de publications:
Frei Veloso e a tipografia do Arco do Cego, par Ermelinda Moutinho Pataca et Fernando José Luna (Edusp)
Indústria, Arte e Letras. 250 Anos da Imprensa Nacional, par Maria Inês Queiroz, Inês José et Diogo Ferreira (Éditions de l'Imprimerie nationale, Casa da moeda)

vendredi 29 novembre
9h30-11h00 - Politiques du livre I. Diogo Ramada Curto (Nova FCSH), modération
Les éditions de l'Imprimerie nationale dans l'étude des collections et des musées portugais du XVIIIe siècle, par João Brigola (CIDEHUS/Université d'Évora)
La Librairie de la poste: les imprimés de l'Arco do Cego dans le capitainerie du Maranhão, par Marcelo Cheche Galves (Université d'État du Maranhão)
Politique linguistique et Imprimerie royale: grammaires, manuels d'orthographe et dictionnaires (1768-1800), par Ana Cristina Araújo (Université de Coimbra)

11h00 -11h30 -Pause
Poster. Les premiers pas de l’Imprimerie au Brésil: d'António Isidoro da Fonseca à la Gazeta do Rio de Janeiro et au Correio Braziliense, par Nicoli Braga Macêdo et Sabrinne Cordeiro (UAL)

11h30-13h - Politique du livre, II. Duarte Freitas (UAL), modération
Imprimerie et édition dans les colonies: l’Imprimerie nationale à Luanda et à Macao, par Cátia Miriam Costa (CEI-IUL)
Édition, État et régime politique: phénoménologies sous la dictature portugaise, par Nuno Medeiros (IHC - Noa FCSH / ESTeSL-IPL)

13h-14h30 - Déjeuner

14h30-16h30 Le livre dans sa matérialité, Paula Lopes (UAL), modération
Série Ph. L'édition de livres de photographies dans une maison d'édition publique, par Cláudio Garrudo (INCM)
Siècles d'aujourd'hui, livres de demain, par Rúben Dias (École d'art et de design de Matosinhos)
Les jardins de la mémoire, par Jorge Silva, Communication Designer
Le Livre entre matérialité et virtualité, par Dália Guerreiro (CIDEHUS - Université d'Évora)

16h30-17h00 - Pause
Poster. Illustrer les connaissances, ou: que révèle l'image dans le livre?, par Sofia Carrola (UAL)

17h-17h45 - Conférence de clôture
Les espaces du livre en France de 1640 à la Révolution, par Frédéric Barbier (CNRS, École Pratique des Hautes Études)
17h45-18h00 - Clôture du colloque

NB- Traduit par nos soins...
Programme officiel (en portugais) et résumé des communications.
Retour au blog

Aucun commentaire:

Publier un commentaire