mardi 14 septembre 2010

Réouverture d'une bibliothèque

Depuis surtout la Renaissance, un certain nombre d’administrations possédaient des bibliothèques plus ou moins spécialisées: ainsi, en France aujourd'hui, des bibliothèques des différents ministères, de la Présidence de la République, des Assemblées (le Sénat et l’Assemblée nationale), d'organismes comme le Conseil d’État, etc., mais aussi de quelques grandes villes. Rappelons d'ailleurs que, par définition, la Bibliothèque nationale américaine est la Bibliothèque du Congrès.
Ces bibliothèques avaient d’abord une fonction utilitaire –fournir la documentation nécessaire aux élus ou aux fonctionnaires travaillant dans l’institution concernée. Il va de soi que, avec l’évolution des conditions d’information les plus générales, cette fonction a tendu à perdre de son importance: de sorte que l’objet même des bibliothèques "administratives" doit souvent être redéfini, et qu'elles tendent à devenir des bibliothèques de recherche et de conservation.
 Parmi ces établissements, les Parisiens connaissaient leur Bibliothèque administrative, l’une des deux bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris (avec la Bibliothèque historique, rue Pavée). La Bibliothèque administrative est installée à l’Hôtel de Ville et, si son usage est théoriquement réservé aux membres du Conseil municipal et aux agents de l’administration, elle n’en est pas moins le plus largement ouverte aux chercheurs. C’est là une chose heureuse car, malgré des pertes massives, dont la plus marquante est due à l’incendie du bâtiment pendant la Commune, la Bibliothèque est aujourd’hui l’un des établissements les plus remarquables de Paris pour les fonds qu’elle conserve, tant manuscrits qu’imprimés.
Les catalogues publiés depuis plus d’une vingtaine d’années mettent cette richesse bien en évidence, s’agissant notamment des rarissimes fonds étrangers ou encore de certaines collections spécifiques, parmi lesquelles la bibliothèque de l'économiste Michel Chevalier.
La Bibliothèque administrative a été fermée plusieurs années durant, notamment pour mise aux normes de sécurité. Toujours installée dans son somptueux local historique sous les toitures de l’Hôtel de Ville, elle sera à nouveau accessible au public à compter de la semaine prochaine. À cette occasion, son appellation officielle change, pour devenir celle de Bibliothèque de l’Hôtel de Ville, une désignation déjà usuelle parmi ses utilisateurs.
La réouverture sera marquée par l’organisation d’une rencontre-débat, le jeudi 16 septembre 2010 à 15h., sur le thème
La bibliothèque de demain: où en est-on? Regards croisés sur la lecture publique en France et aux États-Unis.
Animée par Michel Melot, la séance réunira Patrick Bazin, directeur de la Bibliothèque publique d’information; Anne-Marie Bertrand, directrice de l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques; Pierre Casselle, directeur de la Bibliothèque de l’Hôtel de Ville; Keith Fiels, président de l’American Library Association; Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France.
L'accès est libre, mais il est demandé de bien vouloir réserver par téléphone (01 42 76 48 87) ou par Internet (bhdv@paris.fr). L’entrée se fait par la façade arrière de l’Hôtel de Ville (5 rue Lobau, 75004 Paris).

Une vidéo sur la Bibliothèque et sur les aménagements récents dont elle a fait l'objet:
Le nouveau visage de la bibliothèque de l'Hôtel de Ville
envoyé par mairiedeparis. - L'info video en direct.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire