dimanche 27 mars 2011

Histoire des bibliothèques en Europe à l'époque moderne

Istvan Monok
Les Bibliothèques et la lecture dans le Bassin des Carpates, 1526-1750,
276 p., index ("Bibliothèque d'études de l'Europe centrale", 4).

Plan du volume
Introduction
     -Les bibliophiles
Typologie des sources
     - Prolégomènes
     - Typologie
Les bibliothèques institutionnelles
     - Les collections des cours de Buda et de Gyulafehérvar
     - Bibliothèques municipales et bibliothèques à caractère laïc
     - Les bibliothèques scolaires
     - Bibliothèques ecclésiastiques
     - Les bibliothèques hongroises hors du Bassin des Carpates
Les bibliothèques privées de catégories supérieures
     - Les collections des cours seigneuriales
     - Les bibliothèques de la noblesse
     - Les bibliothèques des savants et érudits
     - Les bibliothèques de prélats
Les catégories moyennes de la société
     - Bibliothèques de prêtres catholiques et de pasteurs protestants
     - Collèges réformés et intellectuels
     - La bourgeoisie
Les langues de lecture
     - Une situation linguistique complexe
     - Le latin et les langues vernaculaires: analyse de la production
     - L'apport des sources d'archives
     - Les sensibilités religieuses
     - Une chronologie différenciée de la langue vernaculaire
Collectionneur ou lecteur? Les pratiques de la collection
Aperçu du XVIIIe siècle
     - Bibliothèques ecclésiastiques
     - Séculiers et réguliers
     - Bibliothèques scolaires
     - Bibliothèques laïques
     - Les seigneurs
Conclusion: l'histoire des lecteurs en Hongrie du XVIe au XVIIIe siècle
Bibliographie sélectionnée
Index des noms propres et des noms de lieu

Présentation de l'éditeur: "Le royaume de Hongrie, jadis l'une des grandes-puissances européennes, disposait, au début du XVIe siècle d'un cadre institutionnel de la culture comparable à ceux des États occidentaux. La Bibliotheca Corviniana, la collection du roi Mathias Corvin avait sans doute été l'une des bibliothèques plus importantes de l'époque. La conquête ottomane fit écrouler le pays : les établissements bibliothécaires soit s'anéantirent, soit se dotèrent, grâce au succès de la Réforme, de contenus tout nouveaux. Les Églises protestantes (luthérienne, calviniste et antitrinitarienne) réussirent à créer de nouvelles institutions dans ce pays qui devint, à la fin du XVIe siècle, majoritairement protestant. L'église catholique ne récupère ses positions perdues qu'au début du XVIIIe siècle. Notre livre se propose de fournir une synthèse de ces deux siècles du point de vue de l'histoire des bibliothèques et de l'histoire de la lecture."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire