mercredi 6 février 2013

Les papiers dominotés

Une trilogie consacrée aux Papiers Décorés du XVIIIe siècle: papiers dominotés français, papiers dominotés italiens, papiers dorés d’Allemagne
(Paris, Éditions des Cendres)

L’univers étonnant que le livre d’André Jammes, Papiers dominotés. Trait d’union entre l’imagerie populaire et les papiers peints. France 1750-1820 (Paris, Éditions des Cendres, 2010), a permis de découvrir s’augmente aujourd’hui d’un nouveau volume qui présente quelque deux cents nouveaux, lumineux et délicats papiers dominotés français, publiés au format et accompagnés de notices descriptives.
Cette découverte se prolonge par celles des papiers dominotés italiens, datant de la même période (plus de 500 modèles), et des attachants papiers dorés, papiers dorés gaufrés et papiers à la colle produits en Allemagne (deux cents modèles). Comme pour les dominotés français, il s’agit de champs nouveaux, jusqu’ici pratiquement inexplorés.
Les trois volumes présentent la plus large iconographie en couleurs jamais rassemblée sur ces sujets. Réunis ils composent un vaste et éclairant panorama des motifs mis en œuvre par les artisans artistes, dépassant le seul domaine de la gravure et du livre, et touchant ceux des arts du tissu, du bois, de la pierre… Ils ne devraient manquer à aucune bibliothèque choisie, publique ou privée, d’autant que leur tirage limité les rendra rapidement recherchés, comme celui d’André Jammes, dont il ne reste qu’une poignée d’exemplaires.

Marc Kopylov, Papiers dominotés français, ou l’Art de revêtir d’éphémères couvertures colorées livres & brochures entre 1750 et 1820.
Le livre d’André Jammes a permis de découvrir l’univers de ces merveilleux papiers, lumineux et sauvages à la fois. Il est prolongé par ce nouveau volume, qu’il a préfacé. Ce sont quelque deux cent nouveaux dominotés publiés qui viennent enrichir notre connaissance d’un univers dont nous essayons de rassembler les bribes épargnées par le temps. Deux cents dominos simples, curieux, étonnamment modernes…, produits à Aix-en-Provence, Arras, Rouen, Avignon, Besançon, Le Mans… –des villes dont ,si l’on savait que des graveurs et dominotiers y avaient œuvré nous ne connaissions jusqu’ici parfois pas la moindre réalisation. L’inventaire général constitue la prochaine étape à franchir.
408 pages. ISBN 978-2-86742-207-2

Marc Kopylov, Papiers dominotés italiens. Un univers de couleurs, de fantaisie et d’invention (1750-1850).
C’est un Français, Louis La Ferté, introduit vers 1740 l’art du papier dominoté en Italie. Appelé comme relieur à la cour de Parme, il y réalise ses premiers dominos et va bientôt ouvrir boutique à Bologne. D’autres graveurs, restés à quelques exceptions près anonymes, suivent son exemple, et le goût pour les dominos est bientôt tel que dans bien des cités de Vénétie, de Toscane des artisans produisent de splendides carte decorate. Couleurs éclatantes, variété, profusion et épanouissement des motifs… les Italiens empruntent, inventent, croisent, multiplient. Il s’ensuit une production considérable dont notre livre rend compte en présentant quelque deux cents dominos splendides et en publiant le catalogue de la Maison Bertinazzi, unica rassemblant plus de trois cents modèles de la fin du XVIIIe siècle. Ce livre est le premier à fournir semblable panorama commenté.
408 pages
ISBN 978-2-86742-208-9
Christiane F. Kopylov, Papiers dorés d’Allemagne au siècle des Lumières (1680-1830).
Si les papiers dorés ou papiers d’Augsbourg ont été renommés tout au long du XVIIIe siècle, jamais aucun livre ne leur a été consacré en français. Seuls quelques volumes, érudits, ont paru en allemand, mais sans utilisation systématique de la reproduction en couleurs.
À partir de collections privées et de fonds publics, nous avons choisi plus de deux cents papiers dorés et papiers à la colle parmi les plus séduisants et les plus rares d’une production fort prisée en son temps. Cette monographie est une première fenêtre ouverte sur un univers qui reste à découvrir. Ces dorés ont recouvert autant d’humbles volumes (notamment des almanachs) que des livres de prestige, et ils ont souvent été mis en œuvre comme gardes de reliures d’exception. Jamais pareil ensemble n’avait été réuni.
448 pages
ISBN 978-2-86742-209-6

Pour chaque volume: tirage limité à 999 ex.
L’un des 15 ex. numérotés I-XV augmenté d’un papier dominoté: 320 euros. L’un des 185 premiers ex. numérotés 1-185 vendus accompagnés des deux ouvrages paraissant simultanément: 405 euros les trois volumes. L’un des 799 suivants: 135 euros.
(Communiqué par Marc Kopylov)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire