lundi 31 octobre 2011

Histoire du livre au Brésil

Vient de paraître:
Marisa Midori Deaecto, O Império dos livros: istituções e práticas de leitura na São Paolo ottocentista,
São Paolo, Edusp, 2011, 448 p., ill., cartes et graph.

Sommaire
Préface, par Jean-Yves Mollier
Introduction
Ière partie: São Paolo, cidade espiritual
IIème partie: No império das lettras
IIIème partie: A cidade e os livros
IVème partie: Circulação et consumo
Qual o sentido de todo isso ?

Voici un livre remarquable sur plusieurs plans.
D'abord, le point de vue intellectuel: l'ouvrage témoigne éloquemment des développements continus de l’histoire du livre, et de la prise en compte de géographies jusqu’à aujourd’hui quelque peu méconnues –en l’occurrence, le Brésil, et plus précisément São Paolo au XIXe siècle. Les perspectives de la problématique sont très riches et très actuelles, puisqu’il s’agit tout à la fois d’envisager la «seconde révolution du livre», mais aussi la conjoncture spécifique d’une ancienne colonie ayant récemment pris son indépendance, ou encore le développement des transferts culturels et celui d’une identité nationale en construction.
Sur le plan de la méthode, la perspective privilégie l’histoire de la lecture, de ses pratiques et de ses «institutions», mais elle engage nécessairement aussi l’histoire sociale, l’histoire culturelle et l’histoire économique, l’anthropologie historique, etc. La parfaite connaissance que l’auteur a des travaux d’histoire du livre en Europe explique que sa recherche s’inscrive pleinement dans la tradition développée tout particulièrement en France depuis la publication de L’Apparition du livre de Febvre et Martin en 1958. O Império dos livros est en effet un essai d’histoire totale organisée autour du média imprimé, et à ce titre il remplit très fidèlement et actualise le programme des premiers promoteurs de notre discipline.
Enfin, l’historien, qui est aussi un amateur de livres, ne peut qu'apprécier la forme matérielle particulièrement soignée qui a été donnée à ce travail exemplaire. On apprécie l’élégance de la jaquette, tandis que la richesse de l’illustration aide à se familiariser avec une réalité parfois moins connue. L’utilisation de la couleur, le cas échéant sur double page, est devenue quelque chose de trop rare dans les publications scientifiques pour que nous ne soulignions pas combien O Império dos livros est exceptionnel aussi en tant qu’objet. Nous ne pouvons que nous en réjouir.
L’ouvrage se referme avec une importante partie consacrée aux sources et à la bibliographie, et avec un index onomastique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire