dimanche 13 juin 2010

Quelques nouvelles

1- Le professeur Hans Jürgen Lüsebrink, de l'université de Saarbrücken, a été élu directeur d'études invité étranger de l'École pratique des hautes études (conférence d'Histoire et civilisation du livre) au titre de l'année universitaire 2010-2011. Les dates des conférences du professeur Lüsebrink seront précisées avec le calendrier de la prochaine année universitaire.
2- Monsieur Frédéric Barbier, directeur d'études, a été élu docteur honoris causa de l'université de Szeged (Universitas scientiarum Szegediensis, Hongrie), université créée à Koloszvar (Cluj Napoca) en 1872.
3- Le symposium "Tobie de Castella et ses livres" vient de se tenir à l'université de Fribourg (Suisse). Cette université  a été fondée en 1889 en tant qu'université des cantons suisses catholiques, et elle se caractérise jusqu'à aujourd'hui par son bilinguisme allemand / français. La Bibliothèque cantonale et universitaire a fêté conjointement le centième anniversaire de son installation dans les nouveaux locaux de la rue Joseph Piller. Un projet de réaménagement et d'extension est en cours de développement.
Disons le tout net: l'expérience du symposium sur 'Tobie de Castella" nous semble exemplaire, en ce qu'elle a associé le plus étroitement les étudiants des Pr. Thomas Hunkeler et Simone de Reyff à la réalisation du programme de recherche et de valorisation d'un fonds documentaire exceptionnel. Il s'agissait, d'une part, d'une étude systématique de ce que peuvent nous apprendre la bibliothèque et les archives des Castella en ce qui concerne notamment l'histoire du livre; d'autre part, de la réalisation d'une exposition constituée de pièces originales et de panneaux (posters); et, enfin, de l'organisation du symposium lui-même, au cours duquel, à côté des communications proprement dites, les étudiants ont pu présenter les résultats de leurs recherches. L'ensemble donnera lieu à une publication, tandis que l'exposition elle-même sera disponible même après son démontage sous la forme d'une exposition virtuelle.
Ce programme constitue à nos yeux une réalisation particulièrement efficace, du double point de vue, de l'intégration des étudiants et des jeunes chercheurs à la communauté des historiens, et de la mise en œuvre d'une véritable problématique d'interdisciplinarité - cette perspective dont on parle toujours, mais que l'on ne rencontre que trop rarement au goût de l'historien du livre. La réussite de l'entreprise, et surtout la réussite des tables rondes du symposium "Tobie de Castella", ont démontré à la fois la justesse du projet et l'engagement de ceux qui y ont participé.
(cliché ci-dessus: le Pr. S. de Reyff et quelques étudiants au cours d'une table-ronde).
Quelques clichés en ligne:
http://picasaweb.google.com/112490136752855584753/SymposiumTobieDeCastella#

Aucun commentaire:

Publier un commentaire