samedi 27 mars 2010

30e Salon du livre de Paris



Difficile de ne pas signaler que c'était hier soir vendredi 26 mars l'ouverture du trentième Salon du livre de Paris (la première édition date de mai 1981), dans une ambiance un petit peu particulière par suite des controverses des éditeurs entre eux, avec le S.N.L. et avec les organisateurs du Salon. L'absence de la maison Hachette, navire amiral, et de toutes les autres maisons constituant la flotte Hachette fait que les allées du Salon sont sensiblement plus larges, et l'encombrement moindre que d'habitude. On est frappé, en parcourant les stands, de la place tenue par les acteurs institutionnels, entreprises d'édition parapubliques ou liées à des universités, etc. On est également frappé par le nombre des petits éditeurs, et des maisons établies dans les provinces françaises, même si l'édition française reste l'une des plus concentrées du monde, tant sur le plan économique que sur celui de la géographie. Cette ouverture est donc à nos yeux une chose excellente.
Enfin, il est bien plus agréable, pour ceux qui en ont l'occasion, de rejoindre la Porte de Versailles en prenant désormais le tramway, puisque les deux lignes faisant le tour de Paris s'y rencontrent. Le temps d'hier, un petit temps de printemps alternant ciel relativement dégagé et passages nuageux, voire orages, rendait en définitive l'excursion assez plaisante.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire