samedi 6 mars 2010

L'Institut historique allemand de Paris


Les historiens français du livre connaissent de longue date l’Institut historique allemand de Paris (Deutsches historisches Institut in Paris). À deux pas de la Bastille, à un pas de la place des Vosges, cette maison accueillante est installée dans le très bel hôtel Duret de Chevry (8 rue du Parc Royal). À proximité, le chercheur trouvera aussi les Archives nationales et la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, un petit plus loin (reconnaissons-le), la Bibliothèque de l’Arsenal. Le Pr. Gudrun Gersmann, directrice actuelle de l’Institut historique allemand de Paris, est connue comme historienne moderniste et historienne du livre : elle a notamment travaillé sur les archives de la Bastille, et publié en 1993 Im Schatten der Bastille (À l’ombre de la Bastille, Stuttgart, Clett-Cotta).
Fondé en 1958 et ayant pris sa dénomination actuelle en 1964, l’IHAP a comme mission de favoriser les liens entre les acteurs de la recherche historique en Allemagne et en France. Le cadre chronologique est large (du haut Moyen Âge à l’époque contemporaine), et la géographie ne se limite pas nécessairement à celle des « deux nations », mais concerne aussi l’histoire générale de l’Europe occidentale. L’IHAP dispose de locaux très bien aménagés, qui lui permettent d’accueillir conférences, journées d’études et colloques, mais aussi de développer un programme de bourses de doctorat et de bourses d’habilitation.
L’IHAP entretient une excellente bibliothèque (point décisif pour l’historien du livre), et assure la publication d’une revue (Francia) et d’un certain nombre de collections. La bibliothèque conserve quelque 110000 unités bibliographiques et suit 420 périodiques courants. Le catalogue complet en est consultable sur Internet. La collection est tout particulièrement riche pour un certain nombre de titres qui ne sont pas aisément disponibles sur la place de Paris, notamment sur l’histoire régionale allemande. En outre, selon le modèle usuel dans les bibliothèques de recherche d’Outre-Rhin, une partie importante des ouvrages est disponible en libre accès.
Parmi les autres bibliothèques allemandes ouvertes à Paris, signalons la bibliothèque du Goethe-Institut (17 avenue d’Iéna), la bibliothèque du Centre allemand d’Histoire de l’art (10 place des Victoires) et la bibliothèque de la Maison Heinrich Heine (Cité Universitaire).
Information : http://www.dhi-paris.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire