jeudi 5 février 2015

Conférence d'histoire du livre

École pratique des hautes études, IVe section
Conférence d'histoire et civilisation du livre

Lundi 9 février 2015
16h-18h

Une composante méconnnue de l'archéologie du livre:
les papiers dominotés
par

Monsieur Marc Kopylov

Les papiers dominotés français ont connu un développement considérable dans la seconde moitié du xviiie siècle. C’était l’oeuvre de graveurs sur bois, artisans plutôt qu’artistes oeuvrant pour les fabricants d’indiennes dont ils gravaient les « moules », travaillant indifféremment pour les imagiers et les tapissiers. Les livres de cette époque qui nous sont parvenus, couverts de papiers colorés, montrent aussi bien des motifs géométriques que de grandes arabesques de papiers de tenture. On peut penser que les brocheuses de ce temps utilisaient à la fois les fragments des lés inutilisés ou gâchés par les tapissiers et les dominos achetés à bas prix chez les imagiers. Le développement de ces dominos aux couleurs séduisantes a été immense, et correspondait sans doute à la mode pour les indiennes dont la fabrication avait été libéralisée au milieu du siècle (André Jammes).

Nota: La conférence régulière d'Histoire et civilisation du livre a lieu tous les lundis à l'École pratique des hautes études, de 16h à 18h. (190 avenue de France, 75013 Paris, 1er étage, salle 115). Le secrétariat de la IVe Section se situe dans les mêmes locaux.
Accès les plus proches (250 m. à pied)
Métro: ligne 6 (Nation-Pte Dauphine), station Quai de la Gare.
Bus 89, arrêt Quai de la Gare (cette ligne dessert notamment la Gare Montparnasse, puis elle passe rue de Rennes et place du Luxembourg).
Accès un petit peu plus éloignés: Métro: ligne 14, station Bibliothèque François Mitterrand. RER ligne C, station Bibliothèque François Mitterrand. Bus: 62 et 64 (arrêt Bibliothèque François Mitterrand Avenue de France).

Calendrier des conférences (attention: les sujets à jour des conférences et les éventuelles modifications sont régulièrement annoncés sur le blog. N'oubliez pas, comme disent les informaticiens, de «rafraîchir» la page du calendrier quand vous la consultez).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire